Book-addict #2 :  lectures de l'année 2018

L'année 2018, a été plus que perturbée... et mes lectures s'en ressentent !

Difficultés à lire, panne de lecture et abandons! Mais j'ai tenu bon quand même et je vous présente de manière exhaustive tout ce que j'ai lu cette année.

J'espère que ça vous inspira un peu! 

Marie Laberge - Le goût du bonheur

Livres achetés

Les deux premiers livres de 2018, sont ceux de la saga "Le goût du bonheur" commencée fin 2017 (pour livre mon avis sur le premier tome : c'est par ici)

Un bonheur en pavé cette saga ! (Tome 2 : 800 pages & tome 3 : 1100 pages) 

Adeläide : après la crise de 29, c'est la seconde guerre mondiale qui ébranle la famille Miller-MacNally . Adelaïde, plus sauvage et plus passionnée que sa mère Gabrielle est une héroïne magistrale dans ce tome 2 ! Femme déterminée qui reprend les rênes de la société de son mari, elle ne se laisse pas faire ! La fin est juste : OMG ! 

Florent : Le titre est finalement un peu trompeur, puisque que Florent n'est pas le personnage central du roman, même si on en apprend beaucoup plus sur lui et qu'on suit plus ses aventures. J'avais peur de m'ennuyer mais finalement j'ai trouvé que c'était le meilleur des trois ! Dans la lignée des deux autres, il clôt merveilleusement bien cette saga, même si on en aimerait encore plus : c'est toujours dur de quitter les personnages d'une saga, on s'attache et on ne veut pas les laisser partir ! 

Alan Bennett - La Reine des lectrices

Livre offert

Livre choisi pour le Bookclub du mois de janvier, sur le thème "Rois et Reines"  pour l'épiphanie ! J'ai chiné celui-ci chez Emmaüs.

Une centaine de page, un roman court pour une grande dame. 

Et si Sa Majesté devenait férue de lecture jusqu'à en délaisser ses fonctions ? Gouverner quand on est une femme ce n'est pas facile, et tout ces hommes qui l'entourent l'empêche de lire, par tout les moyens, quitte à se débarrasser de son assistant et ami littéraire. On a l'impression de se retrouver au XiXème siècle, lorsque les femmes n'étaient pas autorisés à lire des romans car on considérait (c'est à dire les hommes) que la lecture leur mettait des idées saugrenues dans la tête.

La Reine qui lit, ça dérange, c'est pas commun, c'est trop solitaire... mais qu'à cela ne tienne, elle continue pourtant, avec un "je m'en foutisme" qu'on imagine bien propre à son caractère réel. 

Un roman sympathique sur le pouvoir de la lecture et sur la liberté de faire et d'être ce que l'on veut, malgré les qu'en dira t-on. Un livre qui replace la lecture comme passe-temps honorable et nécessaire et avec une touche d'humour so british! 

Clara Beaudoux - Madeleine Project

Livre offert

Quand je l'ai acheté, le libraire m'a dit " En fait Madeleine a eu une vie toute banale" Mais qu'est ce qu'une vie banale finalement ? Chaque vie est particulière, chaque vie apporte quelque chose au monde, aux autres, chaque vie mérite d'être mise en valeur. Toute personne a été l'amour d'une autre, l'enfant, la marraine, le parent. Et chaque mort emporte avec soi une part de sa vie, une part de celle des autres aussi. Clara a magnifié la vie de Madeleine, cette femme qui a traversé le siècle, née en 1915 pendant la guerre et décédée à presque 100 ans. Quel regard sur notre monde Madeleine portait-elle ? Et surtout quel regard sur son monde peut-elle nous apporter, sans le savoir, à travers les vestiges de sa cave? Merci Clara de faire revivre Madeleine, car aussi "banale" que sa vie fut-elle, on apprend à ses côtés peut être beaucoup plus que dans n'importe quel livre d'Histoire, ceux qui nous parlent de grands héros qui ont fait l'Histoire. Mais la petite histoire, sans grand H, c'est celle qui mérite d'être connue, c'est la plus humaine, et c'est celle que mon père aimait me conter.

Amanda Hodgkinson - 22, britannia road

Livre emprunté à une copine

Se reconstruire après l'impensable. Januz, Silvana et Aurel, une famille polonaise explosée par la guerre, se retrouvent en Angleterre après 7 ans de séparation. 

Comment redevenir un couple ? Comment être le père d'un enfant qu'on a jamais connu ? Comment s'intégrer à un pays quand on est déraciné de force ?

Un joli roman sur l'après-guerre et la reconstruction personnelle et familiale après des traumatismes. C'est pas un coup de cœur, mais l'histoire est originale. Si le thème de la 2nd guerre est vu et revu, il est surtout ici un prétexte pour évoquer les questions d'identité, de maternité et des épreuves d'un couple. 

David Foenkinos - Le mystère Henri Pick

Livre acheté d'occasion - Bouquinerie Oxfam

J'avais envie de changer de style de roman, et David Foenkinos est un auteur que j'ai beaucoup apprécié avec La délicatesse, Nos souvenirs et Je vais mieux. Je retrouve ici sa plume simple mais très juste, dans un mystère littéraire. Henri Pick, pizzaiolo de métier, a-t-il vraiment écrire ce chef d'œuvre littéraire ? Le roman se déroule en Bretagne dans les rayons de la bibliothèque des manuscrits refusés. La découverte du roman de Pick va changer la vie de pas mal de monde! 

Ce roman est bien amené, drôle et gai, les personnages sont attachants (sauf peut être Frédéric qui ne m'a pas convaincu) et on se laisse porter facilement entre les pages et les rayonnages de la bibliothèque. 

Elena Ferrante - Celle qui fuit, ce qui reste

Livre acheté

Quel plaisir de retrouver Lila et Lenù, et la plume d'Elena Ferrante ! Ce troisième volet c'est celui de la vie d'adulte, de femmes. Lila et Lenù ne se voient peu mais reste en contact, téléphonique ou du moins dans leurs esprits. L'Italie des années 70 est tourmentée, c'est l'époque des conflits sociaux marquants. Lila et Lenù y prennent part à leur manière. Ce tome III est féministe et on redécouvre une Lenù qui explose du carcan dans lequel est s'est toujours enfermée elle-même! 

Hâte de lire le tome IV !

Leila Slimani - Chanson douce

Livre acheté

 

Ce livre m'a laissé un peu dubitative. Il commence par la fin. Puis il est ensuite très descriptif. J'avais adoré le style de Leïla Slimani dans Le jardin de l'ogre. Mais là j'ai parfois lu en diagonale car je trouvais ça long... Du moment qu'on connait l'issue dès les premières lignes, j'ai pas trop compris où voulait nous emmener l'auteur, et j'ai pas ressenti beaucoup d'émotion à la lecture. J'ai dû passé à côté de quelque chose je pense, car j'avais vraiment hâte de le lire, tellement j'en avais entendu parlé. Je suis déçue d'être déçue !

 

Jeffrey Archer - Le temps est venu 

Livre acheté

Sixième et avant dernier tome de aventures de Harry, Emma, Giles héros de cette saga familiale passionnante, à travers le XXeme siècle à Londres. 

De la compagnie fluviale Barrington à la chambre des Lords en passant par la banque Farthings, et le prix Nobel, c'est toujours entre stratégie et manipulation que se déroulent les aventures du trio, et de leur famille. 

Ce sixième tome n'est pas le meilleur selon moi. Mais jai retrouvé avec plaisir la plume de Archer, et les personnages. 

Tina Sekis - Partir

Livre acheté en bouquinerie

Un petit "page-turner" sans grande prétention, qui a le mérite de se lire facilement (parfait pour ma panne de lecture) mais qui n'est pas vraiment un "thriller psychologique haletant" comme nous fait croire la 4ème de couverture. Il ne se passe pas grand chose les 3/4 du roman. On suit Emily (Cat) dans sa nouvelle vie, en quête d'une nouvelle identité, se faisant de nouveaux amis, entremêlés de chapitre sur son mari, leur rencontre, leur mariage et surtout la famille un peu compliqué d'Emily. Le dénouement est bien ficelé par contre. Mais je m'attendais à beaucoup plus prenant ! 

Linda Newbery - De pierre et de cendres

Livre chiné chez Emmaüs

Un petit air des sœurs Brontë dans ce roman de l'époque victorienne et gothique. Deux sœurs orphelines de mère, un père fortuné, une grande bâtisse magnifique. Et deux narrateurs : le précepteur, un jeune artiste prometteur et la gouvernante. 

Un secret. 

Voilà, le décor est planté. 

Le roman se lit facilement puisque l'auteure est contemporaine, et on est vite happé par l'histoire. 

Difficile de donner un avis sans spoilers mais j'ai été déçue de la manière dont le secret familial est traité pour un sujet d'une aussi grosse gravité. Ça m'a laissé sur ma fin ! 

Yaa Gyasi - No home

Livre emprunté à une amie

No Home est une magnifique fresque familiale retraçant l'histoire de la colonisation du Ghana par les anglais, les guerres d'ethnies et la coopération des africains, l'esclavage, et la ségrégation des noirs aux Etats Unis, des champs de coton à Harlem en passant par les mines de charbon. 

On suit l'histoire de Effia, H, Willie, Marjorie mais aussi Akua, Abena, James ... chacun luttant contre leurs démons et leurs passés, en essayant de s'affranchir, de s'épanouir tout en gardant en eux les racines de leur histoire familiale. 

Une belle leçon d'humanité et d'histoire. Un livre qui devrait devenir un classique à étudier en classe tant il est porteur de messages et emprunt d'histoire comme on ne nous l'a jamais raconté. 

Citation : " C'est le problème de l'histoire, nous ne pouvons pas connaître ce que nous n'avons ni vu ni entendu ni expérimenté par nous-mêmes. Nous sommes obligés de nous en remettre à la parole des autres. (...) Nous croyons celui qui a le pouvoir. C'est à lui qui incombe d'écrire l'histoire. Aussi quand vous étudiez l'histoire vous devez toujours vous demander : quel est celui dont je ne connais pas l'histoire ? Quelle voix n'a pas pu s'exprimer ? Une fois que vous avez compris cela, c'est à vous de découvrir cette histoire. À ce moment là seulement, vous commencerez à avoir une image plus claire, bien qu'encore imparfaite"

Tracy Chevalier - La dernière fugitive

Livre acheté

Je replonge dans le XIXeme siècle, pour changer, et je traverse l'océan Atlantique avec Honor qui quitte l'Angleterre pour l'Amérique. 1850. Ohio. Terre encore sauvage et soumise aux lois esclavagistes. Honor a du mal à trouver sa place même parmi ses Amis (du mouvement religieux quakers). Et surtout Honor a du mal à accepter l'esclavage. En plein chemin de fer clandestin, elle se battra contre sa famille adoptive pour y jouer un rôle, aider les fugitifs, leur apporter du soutien, malgré le chasseur d'esclave déterminé à assurer sa mission jusqu'au bout. 

Tracy Chevalier ne déçoit jamais. Un style et une écriture toujours aussi agréable à lire, une histoire captivante, même si elle a du mal à démarrer. C'est très descriptif dans la première moitié du livre, Honor accuse le coup de son arrivée en Amérique, découvre et reste passive. Puis enfin, elle agit ! 

On découvre l'Amérique, à peine indépendante depuis 100 ans, déjà si différente de sa mère  l'Europe, le mouvement des quakers et surtout leur rôle dans le chemin de fer clandestin. 

Un très bon roman malgré quelques longueurs. Du bon Tracy Chevalier ! 

La merveilleuse boutique de crèmes glacées de Viviane - Abby Clements

Livre chiné en braderie

Un roman très sympa, léger, parfait pour lire l'été, et en road trip ! 

Anna et Imogene héritent de la boutique de crème glacée de Viviane, leur grand-mère et décident de perpétuer le travail de Viviane. Je n'en dis pas plus, j'ai peur de spoiler, mais c'est une histoire familiale agréable à lire, pas (trop) gnangnan et même si on peut facile imaginer la fin, on passe un bon moment ! 

Un tome 2 est sorti, "Les divines glaces à l'italienne d'Anna", et je suis curieuse de connaître la suite ! 

Ruikka Pulkkinen - L'armoire des robes oubliées

Livre prêté

Mon avis est plutôt mitigé. Ce livre est une histoire d'amour, de passion. Une histoire familiale, une histoire personnelle. Et une histoire aussi de tromperie. Faut le dire. 

On suit Anna, fille d'Eleonora, et petite-fille d'Elsa. Elsa est atteinte d'un cancer et va mourrir dans les prochains mois. Très proche de sa grand-mère, Anna découvre une robe dans son armoire ayant appartenu à une certaine Eeva. Fille au pair de la famille, elle s'est occupée de Eleonora pendant quelques années et a surtout vécu une histoire passionnelle avec Martit le grand-père. 

Anna s'identifie a Eeva, porte sa robe et relate l'histoire de cette jeune femme amoureuse passionnelle. Et finalement les histoire se croisent. Eeva et l'homme s'aiment énormément, au delà des convenances. Et Elsa dans tout ça ? 

Même si l'amour passionnel y est somptueusement bien décrit, le roman ne parle pas moins d'adultère. Et mon avis est mitigé sur ce thème, car même si l'amour est fort et passionnel, qu'en est-il de la Femme, celle qui est trompée, celle qui est mise de côté ? Martit l'aime d'un amour fusionnel et ne remet jamais cela en doute. Mais quand bien même, peut on réellement aimer 2 femmes a la fois, avoir deux vies et surtout faire ça a la Femme que l'on aime ? Le roman ne pose pas la question. Les liens entre Martit et Elsa restent fort jusqu'à la fin. Elsa est digne mais pour moi bafouée. Martit n'est jamais jugé. L'adultère est bizarrement accepté ou alors la gène est tue. Et n'empêche que l'homme selon moi, a gâché la vie de ces deux femmes. Eeva ne s'en remettra jamais, et Elsa y pensera jusqu'à la fin. 

Toni Morrison - Home

Livre chiné en braderie

Mon premier roman de Toni Morrison et j'ai été happée dès les premières pages par l'histoire de Franck, soldat noir revenu traumatisé de la guerre de Corée. Il traverse l'Amérique pour retrouver sa sœur et se replonge dans ses souvenirs.

Histoire familiale compliquée, séparation avec sa sœur. Ségrégation. Traumatismes d'une guerre. Liens avec la famille, ville d'enfance qui cristallise les démons. 

Au fil du récit on apprend à connaître Franck à travers le narrateur, à travers sa narration à lui, et celle de sa soeur. 

Récit poignant. Le roman est court, il se lit vite et bien. Toni Morrison va à l'essentiel  ne rentre pas dans des détails superflus. Une tranche vie justement décrite.

Un très bon livre ! 

Barbara Abel- Je sais pas

Livre chiné en braderie

 

Après une petite panne de lecture j'ai décidé de me plonger dans un Barbara Abel chiné en braderie. J'avais lu Derrière la haine, que j'avais bien aimé et je cherchais un livre du même genre, page-turner, un peu thriller mais pas trop polar, plutôt romancé. 

Le style est toujours aussi bon, on est happé par l'histoire et l'intrigue nous tient en haleine. Les personnages s'entremêlent et on ne sait plus qui croire. La révélation finalement n'est pas wahou mais on ne la voit pas venir et c'est bien travaillé. Un livre sans grande prétention donc, qui a le mérite de changer les idées et d'être bien prenant, notamment quand on vit à 100 à l'heure et qu'on veut déconnecter avec un bouquin sans trop se prendre la tête 

Carson MacMuller - Frankie Addams

Livre acheté dans une bourse aux livres

C'est un beau roman sur l'adolescence, la difficulté d'être soi, de se comprendre, de trouver un sens à sa vie en pleine crise d'adolescence. Frankie Adams a 12 ans, et pour seul ami son cousin de 8 ans et Bérénice l'employé noire de la maison. Le Roman se passe sur un été dans une petite ville paumé des États-Unis où tout le monde se connaît et où il ne se passe pas grand chose. Un été caniculaire où ils se retrouvent tout les 3 au frais dans la cuisine pour refaire le monde. Et Frankie pour préparer son départ. Elle apprend que son frère se marie et part vivre dans une autre ville avec sa femme. Elle veut a tout prix le rejoindre et former avec eux, un Nous. Jeune fille en quête d'identité, de repère. Mon premier livre de Carson MacMuller, je n'ai pas lu son plus grand succès (Le cœur est un chasseur solitaire) mais la plume de l'auteur me plaît et si je le chine en Braderie ou bouquinerie, je le tenterai !

Mercedes Helnwein - La balade d'Hester Day

Livre acheté dans une librairie sur le Mont des Cats 

Hester est une adolescente originale, perturbée psychologiquement selon sa mère, mais elle refuse tout simplement le conventionnel. 

Elle suit ses propres règles, ses propres envies, et est très franche. A même pas 18 ans elle veut adopter un enfant, parce que l'idée lui paraît sympa, alors du coup elle se marie avec Fenton, un jeune étudiant intello assez fou pour entrer dans son délire. Ce n'est pas une histoire d'amour, c'est une histoire de non-amour. Une histoire sur ce que la société nous dit d'être et de faire (derrière le personnage de la mère névrosée) et sur ce que l'on a vraiment envie d'être et de faire. Hester s'embarque avec Fenton et son enfant adoptif pour un voyage initiatique en caravane, sans savoir où ils vont, juste parce que c'est ce qu'ils ont envie |

Pourtant pas spécialement adepte des romans écrits à la 1ère personne, j'ai tout de suite été conquise par le style d'écriture de l'auteur, qui nous plonge dans les pensées d'Hester. Je me suis reconnue pas mal dans ce personnage qui ne veut pas, à 18 ans, faire comme tout le monde. Elle a de la présence d'esprit et est terriblement réaliste. Un trait d'humour, d'originalité, un chouette roman divertissant mais qui questionne malgré tout sur ce que la société nous force à faire, et sur notre libre arbitre. Est-on tellement aussi libre que ce que l'on croit ?

Almudena Grandes - Le cœur glacé

Livre offert – déniché dans une bourse au livre.

Ca vous est déjà arrivé d'arrêter un livre car c'est pas le bon moment,  pour y revenir après ? Cette saga familiale espagnole entre 1930 à nos jours est vraiment passionnante, on suit l'histoire de deux familles l'une franquiste, l'autre républicaine, marquées par la guerre civile. 

J'apprends beaucoup de choses, sur l'histoire de l'Espagne, et l'intrigue autour des personnages (Alavro et Raquel) est prenante... mais... mon contexte perso fait que j'ai du mal à me plonger dedans car j'ai besoin de légèreté. Parfois je lis sans vraiment lire car j'ai trop de truc en tête, et du mal a me concentrer ... je sens que je passe à côté du livre, alors je vais donc la mettre de côté pour l'instant, mais je le recommande quand même ! 

Vous connaissez ?

Sarah Mc Coy - Le souffle des feuilles et des promesses

Livre prêté par une amie 

 

Ce livre de Sarah Mc Coy est une vraie romance à l'eau de rose, comme le laisse figurer sa couverture. Ses deux premiers romans n'étaient pourtant pas du même genre... Et c'est en lisant les remerciements à la fin qu'on comprend mieux : c'est en réalité une biographie, tirée de l'histoire d'amour entre Hallie Erminie Rivets et de Georges Post Wheeler, auteure à succès et diplomate américain. Ce "détail" essentiel selon moi, n'est précisé qu'en fin de roman (ou alors c'est un choix de l'auteur?) quoi qu'il en soit j'aurais aimé le savoir avant que c'était une histoire vraie. Ça donne  beaucoup du coup plus de réalisme à ce chassé-croisé amoureux, très bien romancé par la jolie plume de Mc Coy. 

Jessie Burton - Miniaturiste

Livre acheté

Plonger au 18ème siècle à Amsterdam en plein cœur de l'hiver. On suit le quotidien de Nella, fraîchement mariée à un homme qu'elle ne connait pas, quittant la campagne pour la capitale. Son mari clairement absent lui offre un cabinet de miniaturiste pour "l'occuper". Ce curieux cabinet ressemblant trait pour trait à sa nouvelle maison est plein de mystère, mais lui permet de percer à jour certains secrets... Je m'attendais à un "roman haletant" comme l'annonce la 4ème de couverture et à une héroïne qui s'émancipe, mais j'ai été globalement déçue de ce livre que j'ai vu et revu sur Instagram. Il est très bien écrit et la plume de ce premier roman de Jessie Burton est très prometteuse. Mais il ne se passe que très peu de chose toute la première moitié du livre, le thème de l'émancipation féminine est finalement très peu présente et l'héroïne est très passive les 3/4 du livre, on a envie de la secouer ! Et le rapport au Miniaturiste aurait mérité d'être plus développé puisque c'est selon moi la partie essentielle du roman, mais est traité comme un second sujet. 

Amandine Dhée - La femme brouillon

Livre prêté par une amie

- "Lis ce livre, il désenchante la maternité" - " La maternité ne m'a jamais enchanté" 

Sans être maman et sans projet de l'être, j'ai malgré tout lu ce livre prêté par @alc_aline qui tenait vraiment à ce que je le lise.

Je n'ai pas appris beaucoup de choses sur la réalité de la maternité, la grossesse, l'accouchement, et les premiers jours, parce que j'ai déjà beaucoup échangé avec des amies qui l'ont vécu et qui m'en ont parlé sans aucun tabou. Mais c'est rare et toutes n'en parlent pas si facilement.

Alors je pense que ce livre devrait être lu et relu par les femmes qui souhaitent donner la vie ou qui l'ont déjà donné. Que ce soit pour se rendre compte du chamboulement physique et psychologique, mais également pour se sentir moins seule dans ce qu'elles peuvent ressentir. Ce texte met des mots justes, sans tabou et sans culpabilité sur tout ce qui se passe dans la tête d'une femme qui devient mère.  Amandine Dhée raconte ici son histoire personnelle et intime de la maternité, et nous le partage entièrement. De manière totalement décomplexée. Il casse enfin les codes de la "mère parfaite" de manière réaliste.

Je le relirai sûrement, si un jour je suis enceinte. Car je pense qu'il peut-être lu et relu peut être a chaque étape de la grossesse et la maternité ! 

Ce texte, très bien écrit, se lit très facilement, quasiment d'une traite. J'en ai lu une bonne partie chez Wally's avec un cinnamon roll  Si mon ventre s'arrondit ce sera à cause de ces pâtisseries !

Nathalie Hug - 1 rue des Petits-pas 

Livre acheté à la bouquinerie Oxfam

Dans un petit village du côté de Verdun, le long de la Meuse, en 1918, Louise est apprentie sage-femme. Elle soigne les maux des femmes, violentées par les besoins primaires des hommes. Ses pratiques sont pourtant interdites par la loi (forceps, avortement, prescription de médicaments...). Dans ce village isolé les légendes et croyances religieuses nourrissent les peurs, attisent la haine. Ce livre est cru et cruel. Les conditions de vie dans cette après guerre, ne sont pas pires que les horreurs que les villageois  se font subir entre eux. Un microcosme où règne la loi du plus fourbe et du plus vil. Louise sort son épingle du jeu et défend fermement le corps des femmes, son métier, sa vocation. Tout en essayant de se reconstruire après avoir été elle-même bien violentée. Nathalie Hug nous donne à voir un autre pan de cette Grande Guerre, celle des villages, des campagnes où la société humaine n'est que cruauté et bassesse, gnôle et putain, meurtre et folie. 

Harper Lee - Ne tirer pas sur l'oiseau moqueur

Livre prêté

3 semaines à essayer de lire ce livre. Panne de lecture. Période peu propice à la lecture. Et un livre qui peine à démarrer... à la moitié j'abandonne. Je n'ai pas réussi à accrocher vraiment à l'histoire. Pourtant c'était prometteur et j'avais vraiment envie de le lire. Mais je suis restée bloquée :-/ 

Magda Szabo - La porte 

Livre acheté

 

Je suis un peu partagée en refermant ce livre.

J'ai eu du mal à rentrer dedans, à m'attacher aux personnages, à prendre part à cette relation particulière. L'écriture est très bonne, mais je n'ai pas accroché au style "narré", où même les dialogues font partie du récit. Ca manque un peu de rythme pour moi, et parfois je me suis ennuyée. Trop de récit pas assez d'action. 

Néanmoins je comprend pourquoi on le classe parmi les chefs d'œuvre. Émerence est un de ces personnages qui reste culte dans la littérature. Une personnalité propre, un caractère, une histoire, une force. Ce n'est pas la narratrice l'héroïne de l'histoire, c'est Émerence. 

Émerence, une femme mystérieuse, hautaine parfois, un personnage public que tout le monde connaît dans le quartier, dans la résidence où elle est logeuse. Émerence est une femme d'apparence qui se dévoile peu, qui ne laisse personne rentrer chez elle. 

Mais une fois la porte ouverte, elle sera totalement à nue et cela provoquera sa fin.

C'est la narratrice qui a tué Émerence, ceci n'est pas un spoiler, on le sait depuis le début. Mais comment ? Il suffit d'ouvrir la porte pour le comprendre. 

Plus de lectures ... 

© 2018 lesideemobiles by Fanny Oio. Tout droits réservés.

Proudly created with Wix.com and made with love