© 2018 lesideemobiles by Fanny Oio. Tout droits réservés.

    Proudly created with Wix.com and made with love 

    Road trip en Slovénie

    Pourquoi la Slovénie ?

    J'avais déjà eu un aperçu de la Slovénie lors de mon voyage Interrail à travers l'europe de l'est. Tombée sous le charme de Ljubjana, je m'étais juré d'y revenir et surtout de découvrir le reste du pays ! 

    Quand on cherchait un peu à la dernière minute une destination pour l'été, avec envie de nature, de calme, de randonnée et de montagne, sans trop de touristes j'ai repensé à la Slovénie.

    On a regardé quelques photos ça nous a bien donné envie. Puis on a checké les billets d'avion : pas donné et pas direct. Et si on y allait en voiture ? C'est moins cher et comme ça sur place, on a pas besoin d'en louer une !

    Le trajet Lille - Slovénie

    Il nous a fallu pas moins de 15 heures au moins pour arriver à destination. On a fait une pause à Augsbourg en Allemagne, juste histoire d'avoir un lit et un bon petit déj et on est reparti.

    On avait fait le plein d'essence au Luxembourg où le prix du litre est beaucoup moins cher !

    La traversée de l'Autriche a été plus compliquée, on a eu pas mal de bouchons (c'était le premier samedi d'août).

     

    Bon à savoir pour rouler en Autriche (et en Slovénie) : il faudra s'acquitter d'une vignette autoroute. Pour l'Autriche c'est minimum 1 mois la vignette, et pour la Slovénie il y en a plusieurs, on a pris celle de 15 jours.

    1ère étape : Les lacs Slovènes

    --> Globoko

    Passer les bouchons autrichiens , on arrive en Slovénie par les Alpes juliennes et la vue est vraiment magnifique. On a rejoint la ville de Globoko, pas très loin du Lac de Bled, où l'on a déposé nos bagages dans un super camping : Eco River Camp. Bordé par la rivière, ce camping est 100% éco. Il fonctionne à l'électricité solaire, les douches également. La cuisine est au gaz et on fait notre vaisselle avec de l'eau de source. Le frigo est creusé dans un tronc d'arbre horizontal où l'eau de source s'écoule naturellement. Il y a quand même une multiprise pour charger nos téléphones portables mais attention à ne pas les laisser toute la nuit sinon on pompe toute l'électricité et l'eau sera froide sous la douche le lendemain !

    On avait prévu notre tente, mais en fait dans notre réservation la tente était comprise ! Tente de luxe plutôt grande, avec matelas, oreillers et couette. On était au top ! L'accueil est vraiment sympathique.

    --> Le Lac de Bled

    Pas le temps de se reposer, on file à Bled découvrir ce lac si réputé. Et pour cause, au beau milieu, se dresse un château sur une île. Magnifique. Pas envie de flâner, on se lance déjà dans une randonné bien ardue, celle qui nous permet de monter assez haut pour avoir une vue époustouflante sur le lac.

    On a pris le chemin de randonnée n°6 : plutôt abrupt et boisé, il nous mène en 45 minutes environ à Mala Osojnica (685m) puis si on est motivés on peut continuer 20 minutes encore pour atteindre Velika Osojnica (756m) et ses nombreuuuuuses marches finales pour arriver à un spot parfait !

     

    On avait garé la voiture au parking du Camping de Bled pour environ 5€. Les forfaits sont à la journée ou demi-journée. Ne tentez pas le stationnement sauvage, ils donnent des amendes facilement.

    On s'est désaltéré au bar du camping avec vue sur le lac et la plage, puis on s'est rassasié dans une pizzeria plutôt bien cotée, mais qui était bonne sans grande prétention: La pizzeria Rustika.

     

    Bon à savoir : entre le parking du camping de Bled et le départ de la randonnée, n'hésitez pas à prendre la route et le ponton qui longe le lac, très beau point de vue à ras de l'eau !

    --> Le Lac de Bohinj

    Deuxième jour, deuxième lac. Contre coup de la fatigue de la route, on a décidé de visiter Bohinj de manière plutôt cool.

    On a d'abord visité le petit village de Radovljica. C'est un petit village avec une place centrale charmante Linhartov Trg aux maisons colorées et animée de café, mais ce jour-là très particulièrement car un tournoi de « flinger » se jouait. On a mis du temps à comprendre (merci Google) mais c'était une sorte de pétanque locale qui se joue avec des palets en plastique.

    Si vous prenez une des petites ruelles sur la gauche de la place centrale, on a une très belle vue sur les Alpes juliennes et le Triglav.

    On a ensuite fait quelques courses pour un pique-nique et on s'est installé au bord du lac. Un conseil: arriver tôt ! Le lac de Bohinj, comme celui de Bled d'ailleurs est très prisé des Slovènes en été. Il y a donc beaucoup de monde. La rive du Bohinj n'est pas très large et comme on n'a pas voulu s'éloigner trop, on avait quand même du monde. N'empêche que les bords de lac sont bien préservés et très naturels !

    Pique-nique, sieste et baignade au programme.

    Quelques bouchons au retour de Bohinj (c'était un dimanche!) et une soirée tranquille au camping avec un petit repas fait maison à base de « paprika » c'est à dire de poivrons blanc, très prisés des solvènes apparemment.

    2ème étape : les randonnées 

    --> Skofja Loka

    Après un dimanche bien reposant, on voulu se bouger un peu et randonner dans le coin de Globoko. Nous avons rejoint le village de Skofja Loka, d'où partent quelques sentiers de randonnée. Sur les conseils de l'office du tourisme, on a garé notre voiture sur un parking gratuit un peu à l’extérieur du centre ville et on a rejoint le château par le joli pont des capucins. Skofja Loka est une vieille ville typique traversée par la Selscica, sa place centrale est très jolie !

    --> L'ascension du Lubnik (1025m)

    Le point de départ de notre randonnée jusqu'au Mont Lubnik (1025m) si situait juste après le château.

    Randonnée en 2h via Grabovo ou plus difficile via Vincarje. Je pense qu'on a fait le plus difficile. J'en ai ch** vraiment haha, c'était assez abrupt par moment, j'ai du me reposer pas mal de fois. Ce qui fait qu'on a mis 4h en tout et pour tout, mais alors quelle fierté quand je suis arrivée tout en haut !! On s'est posé un peu au refuge, le temps de boire un petit verre, et on est redescendu. La descente était bien plus rapide forcément !

    De retour dans le village, on s'est reposé et on a pris des forces sur la place Mestni Trg, dans un petit café à l'ombre du tilleul. L'occasion de tester la fameuse pâtisserie slovène Kremna Rezina.

    Point de départ 

    Point d'arrivée (tout là haut!)

    --> Le parc du Triglav

    On quitte Globoko pour s'engouffrer dans les Alpes juliennes et le parc national du Triglav. Ona reperé une petite rando plutôt tranquille (après celle d'hier, je pouvais pas faire trop violent) dont le départ se situe au niveau des pistes de saut à ski de Planiska. Pique-nique en poche, c'est parti pour cette balade plutôt familiale et un peu prisée (plus de monde que sur la route du Mont Lubnik, forcément quand c'est plus accessible c'est souvent le cas !) N'empêche que le paysage en vaut la peine, on est au pied des montagnes et on peut les admirer tout au long de la randonnée.

    On arrive au refuge Dom Tamaj où on a pu boire un verre gratuitement, sans le vouloir.

    Il faut savoir qu'en Slovénie quand on prend un verre en terrasse on ne le règle pas tout de suite, les serveurs ne reviennent pas forcément nous voir, il faut donc les appeler ou aller payer à l'intérieur. On n'a pas trop l'habitude de ça en France, et du coup on est partis sans payer,involontairement. En plus on s'est posé pars très loin du refuge pour pique-niquer !

    On a ensuite rejoint le point de départ et admiré quelques beaux sauts à ski... réalisés par … des enfants de 8 ans en moyenne ! Ils nous ont bluffé !

    --> Le Col du Vrsic

    Prochaine étape de notre road trip : Bovec. On a décidé d'y aller en traversant le triglav en voiture via le Col du Vrsic... sacrée route !
    Il ne compte pas moins de 50 virages en épingle à cheveux.
    Sur 45 min de route, ça fait long ! Et comme c'est bien abrupt et bien en bord de falaise, j'en menais pas large !
    Mais on en prend plein les yeux, la vue est magnifique ! 

    3ème étape : la Vallée de la Socã

    --> La source de la Socã

    On s'est arrêté sur le route de Bovec afin d'aller jeter un œil à la source de la Socã, célèbre rivière de l'ouest de la Slovénie. « une petite balade de 30min » annoncé par le Lonely Planet s'est transformée en chemin de via ferrata assez escarpé ! Il a fallu s'accrocher parce qu'on n'était pas bien préparé.

    Et puis la source était finalement assez sèche vu les températures caniculaires qu'il faisait, mais si on se penchait bien on pouvait apercevoir l'eau d'un bleu translucide dans un lac souterrain.

    --> Bovec

    Arrivées à Bovec, nous avons pris possession de nos lits dans un dortoir de 6 dans un hostel très sympa : Hostel Socã Rocks.

    Bovec est une ville spécialisée dans les sports d'eau : rafting, canyoning, canoe, etc... un spot parfait pour les sportifs !

    On est allé se rafraîchir au bord de la Socã, l'eau était glaciale mais se poser un peu après une bonne journée ne fait pas de mal.

    --> Cascade de Korjka – Dans les environs de Kobarid

    On s'est levés tôt afin d'éviter d'avoir trop de monde à la cascade et nous avons bien fait ! On s'est garés au parking face au Kamp Koren et nous avons suivi le sentier jusqu'à la casacade, tout le long de la Socã une courte mais magnifique promenade débouche sur une caverne d'où l'eau se déverse d'une saillie rocheuse.

     

    On peut admirer la cascade grâce à un chemin rocheux accessible par un escalier en pierre, mais si on veut vraiment profiter de la cascade, ça se passe 15m plus bas et il faut se mouiller les pieds pour y accéder. On a enfilé nos maillots, et si je n'ai réussi qu'à mettre les cuisses, lui y est allé en entier !

    C'est un spot parfait pour le canonyoning, où l'on a vu défiler tout un groupe qui plongeait du point de la cascade.

    On a trainé un peu mais vers 12h ça commençait à se remplir de monde et à n'être plus vraiment très agréable, on s'est rhabillés et on a déserté !

     

    On s'est arrêtés dans un supermarché de Kobarid pour prendre de quoi manger et nous avons pique-niqér à l'ombre au bord de la rivière, calme et apaisante. On s'est même laissés tenter par un petit bain à 15°c, de quoi nous revigorer !

    En Solvénie il y a 2 de gorges à visiter (payantes). Les gorges de Tolmin ou les Gorges de Vintgar. Je sais pas vraiment si l'une vaut mieux que l'autre, mais comme nous n'étions pas loin de Tolmin on n'a pas hésité longtemps.

    C'est la seule «attraction touristique » payante que l'on ait fait en Slovénie. Parce que oui les gorges sont payantes : 6€ par personne. Après avoir vu des paysages magnifiques gratuitement, il y a de quoi grincer des dents. Mais bon on a voulu essayer.

    On n'a franchement pas été déçus de l'endroit, les gorges sont magnifiques, à la confluence de deux rivières, on les visite sur 3 niveaux en gros : en bas, à mi-hauteur et tout en haut (encore une fois faut s'accrocher pour grimper) c'est vraiment très beau à voir !

    Après est-ce que ça vaut vraiment 6 € ? La question peut se poser et c'est toujours gênant que des sites naturels soient « privatisés ». Pour leur préservation peut-être ?

    N'empêche que la Slovénie n'est pas un pays qui vit du tourisme de masse donc on peut lui excuser cette incartade.

    --> Les Gorges de Tolmin

    4ème étape : Ljubljana, la capitale 

    Me voilà de retour dans la capitale Slovène ! Après l'avoir découverte en plein hiver, et festive pour le nouvel an, je la retrouve chaude et bondée de touristes en été ! Forcément c'est une capitale ! Redécouvrir la ville sous une autre saison m'a permis de la vivre différemment, de profiter de ses terrasses, de son grand parc, et d'y flâner plus longtemps !

    A voir, à faire 

    --> Se balader dans le centre de Ljubljana, du côté de Presernov Trg, l'église Notre Dame de l'Ascenscion et le triple pont, une place centrale animée et carrefour des grandes rues. Flâner dans la vieille ville à partir de la Mestni Trg (place de la ville) où se dresse la fontaine de Robba, si vous continuez dans la rue vous passerez devant l'Hôtel de Ville, on peut rentrer dans la cour intérieure, puis vous arrivez ensuite sur la Stari Trg, la place vieille.

    Tout au long cette rue il y a plein de boutiques très sympa et loin des grandes enseignes mondialisées !

    Vous pouvez aussi aller faire un tour du côté du Parc de L'étoile et la Kongresni Trg avec une vue magnifique sur le château, et si vous poussez un peu plus loin par la Subiceva ulica (on sort de la ville piétonne) vous passerez devant le Musée des sports, le musée d'histoire naturelle, et la galerie nationale, et l'entrée du Parc Tivoli se trouve juste là et commence la promenade de Jakopic où souvent des artistes sont exposés. Le Parc du Tivoli s'étend sur 510 hectares (rien que ça! Il s'étend jusqu'à un parc naturel et est plus grand que Central Park à NY). On peut y faire des balades à vélo et y passer la journée, mais nous avons choisi de s'y balader tranquillement et d'aller du côté du square de jeux, de l'étang Ribnik et des serres botaniques.

    Bien sur longer les bord du fleuve, le long du marché central jusqu'au Pont des 4 dragons !

    Incontournable

    Le château de Ljubjana. Il y a un funiculaire avec un pass (funiculaire + château) mais vous pouvez aussi y aller à pied (ça grimpe!). Ce qu'on a fait car nous ne souhaitions pas visiter le château (par contre pour l'avoir fait la première fois je recommande la visite qui est très intéractive et nous apprend pas mal de choses sur l'histoire de la Slovénie)

    Bon plan : le food market

    tout les vendredis soir, c'est un grand food market qui s'étend sur Pogacarjev, appelé : Odprta Kuhna. Des stands de restaurateurs de Ljubjana qui le temps d'une soirée vous propose de manger dans la rue, assis sur des tables en bois, sur les marchés du perron de l'église (avec des petites tables basses sur les marches, parfait pour poser son verre!) , dans une ambiance détendue et familiale. Une centaine de cabanes, le choix est difficile !

    Vaut le détour : Trubarjeva Cesta, Tabor et Metelkova Mesto

    A droite quand vous êtes face à Notre dame de l'ascension, une rue est jalonnée de bars et de restaurants et débouche sur le quartier résidentiel de Tabor avec un parc agréable. Aux abords du parc, il y a 3 musées (Musée éthnographique, musée national et musée d'art contemporain) à savoir qu'il y a un bar dans le musée étnographique et que s'il fait beau on peut s'installer confortablement dans le parc du musée dans des transats !

     

    N'hésitez pas à pousser plus loin jusqu'à Metelkova Mesto, le centre de la culture alternative, un squat d'une ancienne caserne habitée et réappropriée par des artistes qui en ont fait un complexe artistique assez surprenant ! Quand on y est allé, il n'y avait pas grand monde car Metelkova vit surtout la nuit mais j'ai été subjugué par le travail réalisé par les artistes sur chacun des bâtiments et le détournement des objets. Le soir, bars, concerts et soirées, animent le lieu (mais je n'ai pas pu en profiter!). Il y a d'ailleurs juste à côté une ancienne prison réhabilitée en auberge de jeunesse, et plutôt bien côtée !

    En bref : sous le charme ! 

    J'ai encore une fois été sous le charme de Ljubjana, malgré la chaleur et les touristes, cette ville me plaît vraiment. J'aime son dynamisme et son ambiance, les gens sont accueillants et gentils, il y a beaucoup de restaurants et de bars dans la vieille ville, et des quartiers résidentiels calmes juste à côté.

     

     

    Ljubjana a été élue capitale verte européenne en 2016, car elle a notamment refait entièrement son centre ville qui est devenu exclusivement piéton ! La part belle au tri des déchets, à la nature, au compostage en ville... et pour l'été des bibliothèques éphémères installées dans les parc ! 

    Adresses testées à Ljubjana :

    → Logement : Hostel tresor (éviter l'Hostel Adhoc dans lequel nous étions logés!)

    → Restaurant : Tokyo Pic nic pour manger Jap, et Fany & Mary (Burger, Hot dog, salades)

    → Petit déjeuner : Slovenska Hisa

    → Glace : Gelateria Romantika

    → Pizza sur le pouce, une part à emporter : Pizzerija Dvor

    → Goûter : Mini pancake à customiser:Puffy Lil' pancakes

    Où se garer à Ljubljana ?

    Si vous arrivez en voiture et que vous souhaitez payer moins cher, sachez d'abord que le stationnement est gratuit le samedi et dimanche. Nous avons stationné dans une zone résidentielle à environ 10 min à pied de la vieille ville, où les tarifs étaient vraiment les plus bas : au niveau de Kravkovdka ulica à 0.40 cts de l'heure (contre 0,60 dans le centre, 20 cents c'est pas grand chose mais ça peut vite monter si vous restez longtemps! En plus dans cette zone le stationnement est payant jusque 17h - contre 18h dans le centre)

    Château de Predjama

    Sur la route pour la côte Slovène, j'ai voulu faire un petit détour par le château de Predjama. Une forteresse construite devant l'entrée d'une grotte dans une falaise de 153 m de haut. C'est plutôt impressionnant à voir ! On ne l'a pas visitée (un peu cher) mais ça vaut le coup d'oeil !

    5ème étape : La côté Slovène

    ---> Piran 

    Une bonne heure et demie de route depuis Ljubjana et nous voilà à Piran ! On se gare dans un grand parking à l'entrée de la ville sur 4 niveaux, d'où part une navette gratuite qui nous dépose pile poil dans le centre.

     

    La grande place centrale est magnifique et surplombée par la cathédrale et son campanile. On fait une petit tour dans les ruelles, puis on se décide à aller manger un bout sur la plage. Les plages ne sont pas bien grandes, et surtout des galets, mais la mer adriatique est magnifique !

    Je ne recommanderai pas le resto dans lequel nous avons mangé un pizza (bonne) parce qu'on a du attendre 1h pour être servis ! Je bouillonnais d'impatience ! Bref, mauvaise expérience mais on est allés digérer sur la plage et prendre notre premier bain dans l'adriatique. Vue la chaleur (plus de 30°) la baignade se voulait rafraîchissante : et bien non, en fait, l'eau était tellement chaude qu'on ne voyait presque pas la différence ! Gare aux galets par contre, ça fait mal aux pieds !

    On est ensuite remontés du côté de la cathédrale pour la visiter et surtout monter en haut du campanile (compter 2€ par personne, sans ascenseur), mais la vue est époustouflante ! On domine Piran, l'adriatique et les falaises, c'est magnifique !

    ---> Izola 

    Petite ville côtière et balnéaire, moins touristique et prisée que Piran, plus typique peut-être mais non dénuée de charme ! Et il y avait autant de monde qu'a Piran. Forcément, Piran, Izola c'est la côté d'azur des Slovènes donc en plein mois d'août on ne risquait pas d'être les seuls !

    On s'est garé au niveau du parking de la marina, à quelques minutes à pied du centre ville d'Izola et pas très cher. On a fait le tour de la ville par la côte, puis dans le centre,

    on a flâné encore à la plage, puis on a pris un panini dans un bon petit bar avec des spritz.

    On est retourné à la plage, puis on s'est décidés à aller faire une mini-rando du côté du Parc Naturel du Strunjan.

    Il y a un mini parking mais toujours la possibilité de mettre la voiture dans un coin, et on suit le sentier en passant devant un restaurant-auberge. On arrive sur un spot magnifique, l'adriatique à perte de vue et les falaises le long de la côte. Mais on ne s'arrête pas là, il y a une plage juste en dessous accessible seulement à pied, et aux plus téméraires (car si la descente est aisée, la remontée sera difficile) qu'importe, on est motivés. Et encore une fois, ça valait le coup ! Pas mal de monde s'était aussi donné la peine de venir mais la plage de galet au calme, était vraiment agréable.
     

    ---> Trieste

    On avait choisi de loger à Trieste car c'est là que nous avions trouvé un logement moins cher, à la dernière minute. (sans compter que garer la voiture dans une de ces deux villes relève du défi ou alors il faut s'acquitter d'un parking à 20€ la journée, et la nuit j'imagine) Nous étions dans une chaîne BnB à côté de la gare de Trieste, et on a eu bien de la chance pour se garer à proximité ! C'est un peu la guerre du parking en Italie, la voiture prend la place qu'elle veut et on se gare un peu n'importe où tant qu'il n'y pas de panneau Interdiction de stationner ça veut dire que c'est bon !

    On a donc vu Trieste seulement le soir, et finalement on s'est dit qu'on aurait pu lui accorder un demi-journée, parce qu'on a été agréablement surpris ! Une ville au bord de l'Adriatique, qui a un côté très slovène, tout en étant résolument italienne. Architecture italienne mais d'influence clairement austro-hongrois aussi quand on voit la pizza Unità d'Italia. Un canal se fraye un chemin dans la ville au niveau du Ponte Rosso, pour des couchers de soleil magnifiques.

    On a siroté des spritz et profité de l'apéritivo, et on a fait quelques stocks de produits italien chez Eataly.

    Et le lendemain, direction Vérone, Venise... puis Florence, Sienne et Pise. Mais ça, ce sera l'objet d'une autre chronique « Road trip en Italie » !

    Pratico-pratique

    La Slovénie et le tourisme

     

    La Slovénie n'est pas (encore) sujet au tourisme de masse mais il y quand même des gens qui viennent la visiter, déjà les Slovènes eux-mêmes, mais aussi quelques autrichiens et italiens. Heureusement ce n'est pas encore une destination touristique trop connue, les vols ne sont pas low cost et donc on n'a pas droit aux groupes de 50n de touristes qui prennent vingt millions de photos à la seconde !

     

    Préparer votre voyage :

    Le lonely planet a été notre BIBLE tout au long du road trip !

    Niveau blog : le site internet d'Alexandre, expatrié depuis 9 ans en Slovenie regorge de très bons conseils : http://slovenie-secrete.fr

     

    Préparer votre road trip :

    On a voulu partir sans trop organiser, mais finalement on s'est rendus compte qu'on avait pas forcément fait les bons choix en terme de trajets ! Commencer par les lacs, puis le Triglav, puis la vallée de la Socã pour aller jusqu'à Ljubjana et revenir sur la côté Slovène, c'était pas ce qu'on appel optimiser la route ! Mais on ne souhaitats pas commencer par la capitale d'autant plus qu'on avait vu que le samedi après-midi tout était fermé à Ljubjana. Sans faire un programme trop détaillé, essayez de prévoir plus ou moins ce que vous souhaitez faire chaque jour.

    On a peut-être aussi prévu trop de temps dans certains endroits, où l'on aurait pu dormir qu'une nuit (Vallée de la Socã par exemple) et j'ai un gros gros regret de ne pas être allée du côté du sud est : Plateau du Kaarst (et surtout la forêt de la Carniole-intérieur) et la vallée de Krka.

    Piran et Izola, c'était chouette mais rien ne vaut les contrées vraiment nature !

     

    Manger en Slovénie :

    Avec mes soucis de digestion, mes intolérances, je n'ai pas chercher à tester les spécialités Slovènes, je ne pourrai donc rien vous conseiller ! A part de faire comme nous, c'est à dire de prévoir des pique-niques et de manger le soir au camping ou dans l'auberge,c'est le meilleur moyen pour économiser, et pour être sur de bien digérer !

     

    Le coût de la vie

     

    En Slovénie la coût de la vie est assez bas ! Les bars et les restaurant sont très peu chers ! Par contre au niveau des attractions touristiques, ils s'alignent avec leurs voisins européens. Mais globalement si vous mangez, faites vos courses ou buvez des verres dans les bars, ça ne vous reviendra pas bien cher !

    Le Slovène

    Je vous conseille d'apprendre quand même quelques mots de Slovène, au moins le BABA : Bonjour, au revoir, merci, s'il vous plait. Les Slovènes apprécieront vraiment ! 

    La Slovénie est vraiment un très beau pays, malheureusement pas assez connu et reconnu. Mais ça commence !

     

    On a senti que le tourisme s'y développait et je ne serait pas étonnée que d'ici quelques années, ce soit dans les tops des destinations ! En espérant que le pays garde sont charme, ainsi que sa capitale. La vie est douce en Slovénie, on s'y sentait si bien !

    Encore une belle aventure à deux ! 

     

    Si ma chronique vous donne envie d'y aller n'hésitez pas à me poser des questions, et à me faire un retour sur votre voyage !