Zéro-déchet :

Mes indispensables

La démarche ZD est quelque chose d'assez personnelle. J'ai choisie de vous partager ici quelques objets qui sont devenus aujourd'hui indispensables dans ma vie quotidienne pour réduire mes déchets. Pourquoi ? Pour vous montrer que la démarche est parfois simple et sans trop de contraintes. Il faut savoir lever les barrières, sortir de certaines habitudes ou croyances, savoir oser aussi, tester, tenter les expériences... puis adopter !

Ce sont des objets dont je ne pourrais plus me passer aujourd'hui, et je ne pourrais pas non plus revenir en arrière et utiliser leur pendant « jetable ».

Cette liste n'est pas exhaustive, et elle est subjective.  J'ai surtout voulu mettre en valeur des objets simples du quotidien, qui sont accessibles à tous, et qui pourrait vous aider à vous lancer dans la démarche. Bien sûr, on se met pas à les utiliser du jour au lendemain, il peut y avoir un temps d'adaptation, mais l'important c'est que cela devienne une habitude pour vous et non pas une contrainte !

Et bien sûr, sans pression aucune !

Je vous donne aussi quelques conseils et astuces, des recettes, et des adresses lilloises !

Dans la salle de bain

Le savon solide

Une façon assez simple de réduire ses déchets dans sa salle de bain, c'est bien le savon solide. Il dure plus longtemps que le gel douche (parce qu'on en met moins) et il est surtout meilleur pour la peau (choisir un savon de Marseille, ou un savon saponifié à froid naturel). C'est une habitude à prendre, on a tendance à trouver que le savon solide n'est pas assez doux au toucher sur notre peau une fois rincé, mais pourtant, en utilisant un bon savon solide, vous aurez beaucoup moins la peau sèche ! On s'habitue assez vite à l'effet du savon solide sur la peau.

Personnellement, maintenant je trouve que le gel douche laisse un film gras sur la peau et je préfère 100 fois le savon solide.

--> Savon réalisé lors d'un atelier de saponification à froid chez Mademoiselle Biloba.

Le shampoing solide

Je dois dire que j'ai plutôt de la chance car j'ai trouvé assez rapidement un shampoing solide adapté à mes cheveux. C'est parfois compliqué de trouver le shampoing solide et naturel qui correspond bien à sa spécificité capillaire

Mon fournisseur officiel de shampoings solides : Lille de beauté.
Un artisan et apiculteur lillois qui n'est pas très développé mais dont je suis pleinement satisfaite. Lui donner mon argent plutôt qu'à des grosses industries de produits de beauté qui nous enfument ? Je dis oui !

A savoir qu'il faut persévérer avec le shampoing naturel : nos cheveux ont été trop habitué aux cochonneries du shampoing industriel et ils faudra quelques temps pour qu'il évacuent tout ça et se fasse au shampoing naturel (pour être large 3 shampoing quand même)

La brosse à dent à tête rechargeable

C'est franchement tellement simple que je me demande pourquoi on y a pas pensé avant et surtout pourquoi toutes les marques de brosses à dents ne s'y mettent pas ?

Je sais qu'il existe des brosses à dents en bambou naturel compostables mais je n'ai pas (encore) de compost, et je ne suis pas sur que la production de bambou soit vraiment très bonne non plus pour la planète (à creuser!)

Bref, j'ai trouvé ces brosses à dents, et je crois que cela fait déjà bien 4 ans que j'ai la mienne !

C'est une Yaweco, acheté chez BBG Market mais il existe plein d'autres marques. On peut en trouver notamment chez Day by Day, chez Mademoiselle Biloba, chez El market et chez Ethics.

Les lingettes

Pour se démaquiller, se nettoyer le visage ou même une plaie, ces lingettes en coton remplacent le coton jetable, sans problème !

De mon côté je me démaquille avec les doigts et je rince ensuite mon visage à l'eau, donc je n'ai pas le problème des taches de maquillage sur le coton. Cela dit, c'est apparemment assez simple de les retirer en le frottant avec du percabonate de soude et les faire tremper dedans avant de les mettre en machine.

Si vous ne savez pas coudre, préférer faire confiance aux savoirs-faire de petits créateurs pour vous procurer vos lingettes. Ici ce sont celles de Les cadeaux de Margot.

La cup et la culotte menstruelle

Les histoires de règles, c'est propre à chacune de nous.

Et le choix de notre protection périodique est différent selon chaque femme. Pas d'injonction donc, si la cup vous gène ou si la culotte ne vous plait pas.

Plus que pour les déchets, de mon côté je l'ai aussi fait pour des questions sanitaires, suite aux diverses révélations sur la composition des tampons et des serviettes.

Je dois dire que j'ai eu un petit temps d’adaptation avec la cup (et je me suis rendue compte 2 ans plus tard que c'est parce que je n'avais pas pris la bonne taille...) mais maintenant je suis hyper à l'aise et je trouve cela super pratique. La culotte je ne suis pas totalement adepte, mais c'est vraiment un avis personnel !

La cup c'est la marque MeLuna, acheté chez Ethics et la culotte c'est une Her Loop (mais elle est trop petite, et la taille est trop basse je trouve... que ce soit pour la cup ou la culotte, la taille c'est vraiment important!)

Dans la cuisine

Les sacs en tissus

Utiliser des sacs en tissus pour faire ses courses n'est pas forcément très compliqué.

Que vous fassiez vos achats en biocoop, en épicerie ZD, en supermarché ou sur le marchés, les sacs en tissus peuvent être utilisés pour vos fruits et légumes. (si vous n'êtes pas encore adapte du tout vrac). Ou rien qu'a la boulangerie, pour le pain.

Le plus difficile : ne pas les oublier quand on va faire ses courses! Note à vous-même : Toujours les laisser dans votre sac de course ou dans votre  coffre.

Au début il y a souvent des oublis mais après on prend vite l'habitude.

Mes sacs ont été fait maison par la maman d'un copain. Je ne sais pas bien coudre mais apparemment ce n'est pas très compliqué à faire !

Pareil que pour les lingettes, si vous devez en achetez, privilégiez les petits créateurs :) Ou alors faites vos placards : on a souvent des sacs en tissus qui trainent sans le savoir, de colis ou de cadeaux. Les totes bag ca peut aussi faire l'affaire !

Les bocaux

Pour stocker l'ensemble des achats en vrac dans les placards ou sur les étagères, les bocaux ou les boites deviennent nécessaires.

J'ai acheté quelques bocaux en braderie, mais sinon les autres je les ai récupéré dans les caves de mes grands-mères.

On peut en trouver assez facilement en récup. Il faut seulement bien les laver (parfois l'acier est un peu rouillé), et racheter des anneaux d'étanchéité neufs.

Des boites aussi ça peut faire l'affaire, si possible transparentes, sinon vous pouvez y mettre une jolie étiquette :)

Les serviettes de table

Exit les sopalins, j'ai récupéré chez ma maman des serviettes de table.

Toute mon enfance j'ai été habitué à avoir une serviette en tissu. On avait chacun notre couleur. On la gardait plusieurs jours, peut-être même semaines, avant qu'elles soient lavées. On avait aussi chacun notre rond de serviette (vous savez ce cadeau de fête des Pères dans années 90 ;) )

On les met à laver avec les vêtements et hop, rien de bien compliqué finalement. Il faut juste en avoir quelques uns pour faire un bon turn over.

Des serviettes en tissus, ça peut se fabriquer à partir de tissu de récupération mais aussi on peut en trouver en braderie ou chez Emmaüs.

Ça s'achète neuf aussi bien sur, pour les garder longtemps :)

Les tupperweare

En plastique mais surtout en verre, j'ai une armée de Tupp'tupp pour remplacer tout ce qui est papier alu ou papier film.

Je mets tout les restes dans ces boites de conservation puis au frigo.

J'en utilise aussi, mais de manière assez occasionnelle je l'avoue, pour aller chez le boucher, le charcutier ou pour prendre à emporter dans certains restaurants.

Pour remplacer le papier alu ou papier film, certains utilisent aussi du bee-wrap, mais de mon côté je ne suis pas trop fan... je préfère ranger dans des boites!

Mais si l'idée du Bee-wrap vous séduit, je vous conseille ceux d'Angie be green (ca peut faire de jolis cadeaux). Elle propose également des charlottes de bols qui peuvent être très pratiques !

A l'extérieur de chez soi

La gourde

Plus qu'un objet de la cuisine, c'est devenu un indispensable du quotidien, et je l'ai toujours avec moi.

Je prend souvent le train pour aller voir ma famille à Lyon, et pendant des années j'achetais une bouteille d'eau en gare dans un distributeur.

Aujourd'hui j'ai ma gourde, ce qui est économique et écologique. Chez moi, au bureau, en vadrouille, j'ai toujours de l'eau sur moi. Et grâce à elle, je bois plus qu'avant ! Quand on sait qu'il faudrait boire 1,5 litres d'eau par jour, c'est pas négligeable :) 

J'ai choisi un gourde 24bottles, pour le design simpliste mais surtout pour la taille et la forme. Je l'avais acheté à la Maison du Zéro-déchet quand j'étais de passage à Paris, mais on en trouve à Lille chez El market.

Il existe aussi les gourdes Gobi qui sont fabriquées en France, et les Qwetch.

Comme pour le reste, tout est une question de goût et d'habitudes ;)

Le sac à dos - ou le tote bag

Une manière assez simple de réduire ses déchets d'emballage, c'est d'avoir toujours sur soi un sac à dos, comme moi, ou un tote bag. 

Refuser les sachets plastiques (ou en papier ou en kraft ou pire plastique biodégradable qui est quand même un déchet) dans les magasins, c'est le premier pas du ZD. (le deuxième sera de limiter ses achats neufs dans les magasins ;) )

Attention cependant : la mode du tote bag peut vite être anti-ZD. Colloque, congrès, magasins, événements, festivals : chacun produit son propre tote-bag. Et je me suis retrouvé avec plus de 50 tote-bag chez moi ! 

Donc on limite leur nombre et on apprend à les refuser :) 

Vous avez déjà trop de tote bag ?

--> Ils peuvent remplacer les sacs en tissus pour acheter du vrac ou des légumes.

--> Charlotte la gérante du restaurant Chicon pressé, récupère les tote-bag pour les donner à ses clients qui prennent à emporter (et n'ont pas leur propre tote bag ;) ) N'hésitez pas à la contacter.

Sac à dos de chez Papapiquetmamancoud, une marque française que j'aime beaucoup !

En mode ménage

L'allié de taille pour un ménage ZD c'est bien sûr le vinaigre blanc. A diluer avec de l'eau, à faire macérer avec des pélures d'agrumes. Il remplacera tout vos produits ménagers toxiques ! Exit la javel et le Cilig bang qui pique le nez et les yeux, et qui empoisonne notre air intérieur. 

Le liquide vaisselle

Pour réduire mes déchets dans la cuisine, j'ai adopté le liquide vaisselle en vrac, à recharger à la biocoop quand je vais faire mes courses. J'ai deux contenant pour toujours en avoir un d'avance. Le plus difficile : penser à les prendre quand on va faire ses courses ;)

Si on a pas de biocoop ou de magasins qui propose du vrac près de chez soi; on peut aussi le faire soi-même mais je n'avoue ne pas encore avoir essayé, donc je n'ai pas de recette à vous partager.

Promis, je tente bientôt : notamment parce qu'avec le confinement je fais deux fois plus de vaisselle, et que la biocoop à côté du boulot où je vais d'habitude est un peu trop loin !

Le spray multisurface

Pour laver toute les surfaces, notamment celle de la cuisine, voici la recette de Spray dégraissant que j'utilise depuis au moins 2 ans, celle de @so.slow.lille.
Je n'utilise que celui-la pour la cuisine et la salle de bain, ou pour les meubles si besoin (la table par exemple) Garanti naturel et sans produit chimique !✌️
Il vous faut :
- 1 cuillère a soupe de savon noir
- 1 cuillère à café de bicarbonate
- 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc.
- 225ml d'eau chaude
- 8 gouttes d'huile essentielle de votre choix
Vous faites fondre le savon noir dans un fond d'eau chaude, vous pouvez dissoudre en secouant le bocal ou remuant avec je cuillère. Vous rajouter le vinaigre et le bicarbonate (attention ça mousse). Vous remuez. Puis vous rajouter le reste d'eau chaude.
Niveau huile essentielle, c'est en fonction de vos goûts, moi j'alterne entre celle de citron et celle de menthe.

Et hop, un spray efficace pour le ménage du quotidien !

La lessive

Je fais ma lessive depuis 4 ans, c'est vraiment très simple et surtout très économique !
Au delà de l'aspect Zéro-déchet, j'ai commencé à faire mes produits ménagers moi-même surtout pour des raisons de pollution de lair intérieur et de santé, mais également pour l'aspect écologique afin de réduire la pollution de l'eau.
Je me base sur la recette de @famillezerodechet, qui est très efficace !
Bien sûr il faut faire le deuil de l'odeur de la lessive qui a bercé notre enfance, odeur pas du tout naturelle soit dit en passant, et qui selon moi est un confort superficiel dont on peut se passer :) Pour les traces tenaces, vous pouvez prélaver à la main avec du savon noir, ou avec du bicarbonate de soude en fonction du type de tâche.
Et pour la lessive, voici la recette :
Dans une casserole, mettre :
- 20 g de savon de Marseille (je rape mon cube)
- 20g de savon noir liquide
- 1 cuillère à soupe de cristaux de soude (je mets une cuillère à café car ce sont des cristaux de soude concentrés)
- 1 litre d'eau
Porter à ébullition en remuant régulièrement.
Attendre qu'elle refroidisse avant de la mettre dans votre contenant et de rajouter quelques gouttes d'huiles essentielles (menthe, citron, lavande).

 

Les astuces de la Famille ZD : - 1 cuillère à soupe de percabonate sur le linge pour qu'il soit plus blanc.
- Du vinaigre blanc dans le bac adoucissant de temps en temps pour prévenir le tartre de la machine et préserver les couleurs du linge.

Et de votre côté, vous avez aussi des objets indispensables ? Ou d'autres que vous n'arrivez pas à utiliser ?

© 2018 lesideemobiles by Fanny Oio. Tout droits réservés.

Proudly created with Wix.com and made with love