Mon beau sapin, roi des déchets ?

La sapin de Noël

Décorer le sapin en famille, sous fond de musique de Noël, porter le petit dernier sur ses épaules pour accrocher l'étoile tout en haut... des images des films de Noël, dont on rêve souvent tous (ou presque). Ce sont des moments qui participent à la magie de Noël. Le sapin est souvent installé et décoré une vingtaine de jour avant le 24 décembre. C'est à son pied qu'on installe les cadeaux, et qu'on les ouvre à minuit après un bon repas, ou le lendemain matin en pyjama.

 

Et le Zéro-déchet dans tout ça ?

J'ai failli écrire un article pour dire d'oublier le sapin de Noël, en me basant sur une idée préconçue : couper un arbre pour le mettre dans un salon, c'est MAL.

Mais en fait, pas tant que ça. Et j'en suis moi-même plutôt étonnée. Mais il existe aussi des alternatives au sapin de Noël traditionnel tout en gardant une belle allure de roi des forêt.

Alors un Noël Zéro-déchet avec un sapin : c'est possible ?

     Défi : Un vrai sapin, ok, mais pas n'importe lequel

La légende urbaine, et péri-urbaine, voir même légende de la campagne, sur le sapin, c'est que Charles Ingalls, aussi viril qu'il peut l'être avec sa hâche et sa chemise de bucheron, coupe un bébé sapin tout mignon dans la forêt pour le mettre dans son salon ; l'arrachant à son papa sapin et sa maman sapin au milieu de tout ses copains sapins. Méchant Charles !

Sauf qu'en réalité, ce n'est plus ainsi que ça se passe. Les sapins sont bien élevés dans des pépinières, attendant sagement d'être coupés ou déterrés pour ravir les enfants à Noël.

Est-ce vraiment écolo quand même ?

  • Privilégier un sapin cultivé sans pesticide et en France

 

Un sapin bien élevé

L'association française du sapins de Noël naturel  favorise la culture éco-responsable des sapins en France.

Les producteurs utilisent cinq fois moins de pesticides qu'il y a 10 ans. Une convention a été signée en 2003 entre l'AFSNN et le Parc naturel régional du Morvan. Malgré tout, de nombreux producteurs, dans un souci de rentabilité, continuent d'employer une quantité importante de pesticides (herbicides, insecticides...).

En effet, France Sapin bio nous informe sur son site que 99% des sapins sont cultivés avec des produits phytosanitaire de synthèse.

Je vous conseille donc de bien vous renseigner sur la culture du sapin que vous acheter, afin de privilégier ceux qui ont grandit naturellement, sans pesticide.

Un sapin made in France ?

20% des sapins proviennent du Danemark. Pourquoi ? Parce que les français adorent le Nordmann, espèce qui ne perd pas ses épines, et qui est cultivé essentiellement à l'est du Danemark. Regardez donc bien l'étiquette pour la provenance.

Privilégier l'Epicéa car ils sont généralement plantés sur des sols inadéquats pour l'agriculture, car acides. La plantation de sapins permet donc de revaloriser certains sites délaissés, des friches non exploitables. Ce sapin de Noël n'entraîne pas de déforestation, puisqu'il est cultivé spécialement pour l'occasion.

Cependant, la monoculture du sapin, comme la monoculture de toute autre espèce de plante ne favorise pas vraiment la biodiversité. Ce n'est jamais très naturel de pousser la nature à produire une seule et même espèce de plante, sur des milliers d'hectares, on est d'accord !

Quitte à opter pour le sapin naturel, il faut dans ce cas bien le choisir (en fonction des labels, de producteurs français et si possible Epicéa) et surtout, le revaloriser ensuite , si vous l'acheter coupé.

Si vous achetez le sapin via l'école de votre enfant, vous pouvez vous renseigner sur la provenance, ou même mieux, inciter l'association des parents d'élèves à faire un partenariat avec un producteur respectueux de l'environnement;

  • Comment revaloriser son sapin ?

Le sapin est un déchet vert, et en ce sens, il est valorisable. Ce qui vient de la terre, retourne à la terre.

Si vous avez un compost, c'est donc parfait.

Sinon, renseignez-vous :

- des déchetteries récupèrent les déchets verts

- certaines villes organisent des collectes de sapin.

Comme la Ville de Lille qui organiser une grande collecte après Noël. Les sapins sont broyés en copeaux, qui sont ensuite répandus sur les parterres des parcs et jardins et limitent de façon naturelle la pousse des mauvaises herbes. Ces couches protègent également le sol du froid. Alors oui faut se trimballer le sapin jusqu'à une borne, mais pour la planète on peut quand même se motiver un peu non ? ;)

Vous pouvez bien sur opter pour les sacs à sapin Handicap International pour faire une bonne action, les sacs sont biodégradables et compostables apparemment.

Sinon la Ruche qui dit oui a plein d'idée sur son site pour recycler le sapin !


  • Choisir un sapin en pot

Ce choix n'est pas anodin : vous privilégiez l'arbre vivant. L'arbre coupé est en sursis mais va finir par mourir peu après Noël.

De fait, s'il est vivant vous pourrez soit le replanter dans votre jardin, soit le laisser dans le pot pour le réutiliser l'année d'après, mais cela nécessite un certain entretien.

Pour plus d'infos n'hésitez pas à vous rendre sur ce site qui propose plein de conseils :

https://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/sapin-de-noel-en-pot,2054.html

Quand j'étais enfant mes parents ont acheté plusieurs années de suite un sapin en pot, qu'on replantait ensuite dans le jardin. Placés assez loin de la maison (et surtout des canalisations), et dans un endroit plutôt à l'ombre, les sapins se sont tellement bien développés que 30 ans après on a une énorme forêt derrière la maison et les sapins sont gigantesques !

Attention cependant, ce n'est peut-être forcément sans impact : Selon les copines de la Wilderie, qui ont rencontré un pépiniériste bio, il semblerait que le sapin en pot ne soit pas l'idée du siècle. A chaque sapin vendu en pot, cela enlève 10 kilos de terre et la biodiversité qui va avec. Alors que lorsque l'on coupe, les racines se décomposent, ça donne à manger à la terre, et on peut ensuite en replanter sur la même terre.

Pas facile de se faire une opinion sur tout ça non ? En tout cas l'important c'est de faire un choix en conscience, et j'ai tenté de vous apporter l'ensemble des éléments :)

     Défi : Un faux sapin, une meilleure idée ?

Si on fait le choix du faux sapin, qu'il soit en bois ou en plastique, il faut bien le choisir et en prendre un de qualité. L'idée c'est qu'il puisse durer longtemps, très longtemps.

  • Le faux-sapin en plastique

Quand on est dans une démarche zéro-déchet, le plastique c'est le grand MAL. On le sait bien. Loin de moi l'idée de favoriser l'achat de sapin en plastique, mais je souhaite tout de même aborder la question.

Il y a une bonne quinzaine d'années dans ma famille, on a acheté un faux sapin. Mes parents n'avaient plus envie de s'embêter avec un vrai et avec ma sœur on tenait vraiment à avoir un sapin. C'était ça ou rien, en gros. Il sert chaque année depuis. Je ne peux vous dire ni le prix, ni le magasin où on l'a trouvé, mais en tout cas il est de bonne qualité. Selon www.notre-planete.info un sapin en plastique, pour qu'il soit rentable pour l'environnement, il faut le garder au moins 20 ans. Alors si vous choisissiez vraiment cette option : misez sur un sapin de bonne qualité, et que vous garderez vraiment longtemps. Le sapin qui se transmet de père en fils tu connais ? Ben voilà on vient d'inventer le concept.

A savoir tout de même : la fabrication des matières plastiques non renouvelables est énergivore (coucou le pétrole) et en plus son transport pollue puiqu'il est en général fabriqué sur le continent asiatique. Vous pouvez privilégier l'achat d'occasion, sur le Boncoin par exemple, ça doit pouvoir se trouver. Évidemment, ce sapin un jour où l'autre, deviendra un déchet, non valorisable. Donc c'est pas la meilleure des solutions, on est d'accord.

 

  • Le faux sapin en bois

Si le plastique ne vous emballe pas, des enseignes surfent sur la vague écolo de Noël et proposent des sapins en bois : à monter soi-même. Tout achat, comme pour les sapins en plastique, doit être durable : c'est à dire vérifier qu'il soit de qualité, et que vous pouvez le réutiliser chaque année. Renseignez-vous également sur la provenance du bois.

L’intérêt du sapin en bois, c'est qu'in fine, il pourra être revalorisé (compost notamment ou copeaux de bois) (sauf si le bois est verni).

Et si vous êtes motivés : vous pouvez le fabriquer vous-même ! J'ai fait le mien l'année dernière avec des palette lors d'un atelier DIY et j'en suis plutôt satisfaite.

Voilà quelques solutions pour un sapin de Noël plus respectueux de l'environnement. Finalement dans le sapin, ce qui est le moins écolo, c'est peut-être ce qu'on met dessus.... mais ça c'est le sujet d'un prochain défi #staytuned

Alors cette année, niveau sapin, vous allez faire quel choix ?

© 2018 lesideemobiles by Fanny Oio. Tout droits réservés.

Proudly created with Wix.com and made with love